Back to top
Author: stephan.schuster
Auteur
Ministère de la Culture

(de g. à dr.) Trixi Weis, présidente de l'AAPL ; Sam Tanson, ministre de la Culture ©MCULT

Le 25 mars 2021, la ministre de la Culture, Sam Tanson, a visité les nouveaux ateliers de l’Association des artistes plasticiens du Luxembourg (AAPL), disponibles depuis février dernier. Les immeubles situés 7-9, rue Auguste Lumière au Verlorenkost comprennent 45 ateliers et sont mis gratuitement à disposition de l’association par l’État. La plupart des ateliers sont déjà occupés par des artistes.

La pénurie d’espaces de travail adéquats pour artistes et créateurs au Luxembourg a été mise en évidence par le Kulturentwécklungsplang 2018-2028 (KEP). Aussi, la mise à disposition des ateliers susmentionnés se veut un pas décisif envers une transposition de la recommandation 18 du KEP: «Améliorer les conditions de travail pour les artistes et créateurs». Dans ce contexte, la ministre a réitéré la volonté des pouvoirs publics à encourager la création artistique: «Une réelle scène artistique et culturelle ne peut se développer qu’à travers la création. Dans le contexte luxembourgeois, la mise à disposition de lieux de création s’avère être une mesure essentielle pour faciliter l’épanouissement du secteur des arts visuels».

L'AAPL est une association sans but lucratif, créée en février 2013 dans le souci de réunir les artistes plasticiens professionnels indépendants, d'agir légitimement en leur nom et de défendre d'une seule voix leurs intérêts matériels et moraux ainsi que les droits sociaux de la profession d'artiste plasticien, et ce à la fois devant les décideurs publics, les structures de production, les représentants de la profession et dans les médias. L'AAPL s'est fixée le but de faciliter le contact et l'échange entre ses membres et de contribuer à l'amélioration du statut et des conditions de travail des artistes plasticiens en général.

Plus d’informations sur le site de l’AAPL.