Back to top
Author: lisi.schoen
Auteur
Isabelle Debuchy

Dédié au recueil de poésie en langue luxembourgeoise, française, allemande et/ou anglaise, l’édition 2020 du Concours littéraire national a été un succès. Retour sur l’ensemble des lauréats primés le 15 décembre 2020 et sur la motivation du jury.

Pas moins de 52 manuscrits dans la catégorie « auteurs adultes », dont 23 en français, 11 en allemand, 9 en anglais et 8 en luxembourgeois et 1 multilingue, et 15 dans la catégorie « jeunes auteurs de 15-25 ans », dont 4 en français et 3 en allemand, 7 en anglais et 1 multilingue ont été adressés au ministère de la Culture pour le concours annuel qui encourage la création littéraire au Grand-Duché de Luxembourg.

Le thème du recueil de poèmes était au cœur de cette édition. Les soins apportés à la composition et à la cohérence sensible des manuscrits soumis ont permis au jury présidé par Lambert Schlechter et composé de Claude Bommertz, Sarah Lippert, Tonio Raus et Raoul Walisch de les départager.

Les poètes contemporains sillonnent le réel, partagent leurs émotions, nous émerveillent. Lors de la remise des prix, la ministre de la Culture Sam Tanson a souligné l’importance accrue qui revient à ce genre poétique en période de crise : « En ces temps incertains, la poésie permet d'évoquer l'intangible, de contextualiser le vécu, les situations inouïes ou quotidiennes, et de les sublimer par la parole. ».

Le premier prix de la catégorie « auteurs adultes » pour le recueil de poésie statt einer ankunft (en langue allemande) a été décerné à Ulrike Bail. Comme l’a souligné Lambert Schlechter : « La démarche poétique, aboutie et originale, de la poète a été mise en relief… » statt einer ankunft nous invite à « un itinéraire langagier et intime qui se crée à partir du regard sensible et mordant porté sur l'ordinaire de la ville de Luxembourg ». Serge Basso De March a remporté quant à lui, le deuxième prix de la catégorie « auteurs adultes » pour Petite cosmogonie des poèmes avec jardin (en langue française). « Placé sous la tutelle du poète liégeois Jacques Izoard, ce recueil a séduit le jury pour son originalité de ton et de composition ainsi que sa variété formelle » a poursuivi Lambert Schlechter.

C’est enfin à Paul Mathieu que le troisième prix de la catégorie « auteurs adultes » a été remis pour l'exigence formelle de son recueil de poésie à bord (en langue française). Lambert Schlechter a ainsi motivé le choix du jury : « à bord se distingue par une écriture à la lisière de la prose et qui sous une apparence de contrainte spatiale cherche à déborder les frontières identitaires. ». Enfin, Tom Weber est encouragé dans son parcours poétique avec le premier prix dans la catégorie « jeunes auteurs de 15-25 ans » pour son recueil fluides herz : « La métaphore centrale des fluides file le recueil et se décline au gré d'expérimentations langagières et intertextuelles qui laissent présager un véritable potentiel et épanouissement poétiques ».

Ces poètes nous donnent à voir le monde et nous offrent par leurs mots des raisons d’espérer. Gageons qu’à l’aube de cette année 2021, la pratique poétique répandue dans notre pays, tant en dilettante qu'en poète expérimenté-e continuera à éclaircir notre horizon. Lire et écrire des poèmes par fragments, n’est-ce pas se mettre de temps à autre du côté de la légèreté ?

Photo: remise des prix du Concours Littéraire National 2020 (de g. à dr.) Lambert Schlechter, auteur, président du jury ; Tom Weber, auteur ; Paul Mathieu, auteur ; Serge Basso de March, auteur ; Ulrike Bail, auteur ; Sam Tanson, ministre de la Culture

DR