Back to top
Author: stephan.schuster
Auteur
FOCUNA - Fonds culturel national, Luxembourg

Après Jeff Weber et le collectif Common Wealth, c’est à Filip Markiewicz, artiste luxembourgeois exposé déjà au Luxembourg, en Allemagne, en France, en Belgique, aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne, en Italie et en Suisse que revient la troisième bourse Bert-Theis. Créée sur initiative d’un mécène privé, la bourse d'aide à la production vise à accompagner le processus de création d'une œuvre novatrice dans le domaine des arts visuels.

Le jury, composé d’Erna Hécey, Enrico Lunghi (sans droit de vote), Paul Reiles et Mariette Schiltz, a décidé d’attribuer la bourse au projet « Ultrasocial Pop » :

« Le jury se réjouit d’annoncer que la Bourse Bert-Theis 2019 est attribuée à Filip Markiewicz, artiste luxembourgeois résidant en Allemagne. Ce choix a été motivé par différents aspects du projet « Ultrasocial Pop » : son ouverture sur des problématiques actuelles et sa pertinence d'ensemble, son esprit social capable de mener à des discussions intéressantes ainsi que sa capacité d’engendrer des processus collectifs et pluridisciplinaires. Par son choix, le jury aimerait soutenir un projet qui met en jeu différentes formes d’expression dans un contexte socio-politique contemporain et qui promet des retombées internationales pour l’artiste. »

Diplômé d’une maîtrise en arts visuels de l’Université de Strasbourg, le lauréat a représenté le Luxembourg lors de la 56e Biennale à Venise en 2015 et il était en résidence d’artiste au Theater Basel et à Paris. Parmi ses projets récents, il y a « Celebration Factory », exposition réalisée au Casino Luxembourg (LU), au CCA Derry-Londonderry (UK) et à la Kunsthalle Osnabrück (DE), « Untitled Surface » exposé à Concordia Enschede (NL) ainsi que l’exposition « Welcome » qui a eu lieu à la Panacée à Montpellier (FR) dans le cadre de Drawing Room.

Avec le projet « Ultrasocial Pop », l’artiste essaye d’entrer en dialogue direct avec le spectateur et développe une nouvelle forme de communication en liant la musique et les arts plastiques. Le projet prend la forme d’une installation-performance en évolution permanente en résonance avec le contexte socio-politique actuel.

Filip Markiewicz envisage des expositions monographiques à la Kunsthalle Osnabrück en novembre 2019, au Musée d’art contemporain MNAC à Bucharest de mars à septembre 2020, au Centre d’art Haus am Lützowplatz à Berlin en septembre 2020 et des performances et une production au Residenztheater à Munich ainsi qu’au Luxembourg.

filipmarkiewicz.com

Crédit photographique :  Filip Markiewicz. Photo © Filip Markiewicz.