Back to top
Author: stephan.schuster
Auteur
Ministère de la Culture

Depuis peu, le musicien de jazz Maxime Bender est le nouveau directeur du Trifolion. En 2019, il a déjà pris la direction du festival Echterlive. Dans l'interview, il partage sa vision de l'avenir de la maison culturelle d'Echternach.

Comment est-ce que vous vous sentez d'assumer ce nouveau poste en ces temps?

Tout d'abord, c'est un grand honneur pour moi de prendre le poste de directeur du Trifolion d´Echternach. Le Trifolion est un pilier très important du paysage culturel luxembourgeois. Tout d'abord, bien sûr, en raison de son emplacement à Echternach, qui est un bastion de la culture luxembourgeoise depuis des centaines d'années. Le Trifolion à Echternach est un lieu, connu à l´échelle régionale et aussi au-déla, où la culture est primordiale et doit être communiquée.
Assumer cette position en ce moment est, bien sûr, d'autant plus difficile. Mais l'art est toujours quelque chose de créatif et quelque chose qui est en mouvement, et ce temps est donc juste une autre étape, où l'on doit s'adapter aux circonstances et se réinventer.

Votre expérience en tant que musicien vous aide-t-elle à collaborer avec d'autres artistes pour la programmation?

Je pense que cela permet de mieux comprendre les attentes et les angoisses des artistes et de les gérer différemment. Pour moi, il est très important que l'artiste se sente aussi à l'aise que possible, car cela aura également un impact sur sa performance et affectera donc directement le public. L'objectif devrait être d'amener le public dans un monde nouveau/différent à travers l'art, que ce soit pour oublier les soucis de la vie quotidienne, pour avoir une réflexion différente sur les choses, pour découvrir quelque chose de nouveau ou tout simplement pour passer un bon moment.

Bien sûr, les contacts que j'ai pu nouer au fil des années grâce à mes activités de musicien et que je peux maintenant utiliser, peuvent aussi aider.

Quelle est votre vision du Trifolion? Quelle en est la position du festival Echterlive?

Ma vision de Trifolion est avant tout d'être une maison ouverte à tous. Ce devrait être une maison, où la culture est offerte sous toutes ses formes et accessible à tous. Le festival Echterlive restera bien sûr l'un de nos piliers, mais il devrait également être prolongé tout au long de la saison avec de petits festivals à l'intérieur comme à l'extérieur.