Christine Muller, prochaine résidente à l’Academia Belgica à Rome

Christine Muller, prochaine résidente à l’Academia Belgica à Rome

11 mar. 2021
Auteur: Focuna

Après Stéphane Ghislain Roussel en 2020, c’est à Christine Muller que revient la résidence de recherche et de création pour auteurs, dramaturges, illustrateurs et scénaristes à l’Academia Belgica à Rome. La résidence d’une durée d’un mois, organisée par le ministère de la Culture, en collaboration avec le Fonds culturel national et l’Ambassade du Grand-Duché de Luxembourg à Rome et en partenariat avec l’Academia Belgica – Centre pour l’Histoire, les Arts et les Sciences, permettra à la lauréate de s’immerger dans le milieu romain et de bénéficier du réseau international d’académies et d’instituts de recherche auquel l’Academia Belgica appartient.

Le projet Du rêve à la révolte : Nous répondrons désormais par les armes (titre de travail) de Christine Muller, dramaturge et metteuse en scène, a convaincu le jury, composé de Claude Kremer (Centre national de littérature), Anne Simon (Volleksbühn) et Gian Maria Tore (Université du Luxembourg) :

« La proposition de Christine Muller a su convaincre non seulement par la pertinence du projet, mais également par la nécessité de l’environnement romain pour sa recherche autour de la révolte et du militantisme italien. D'autant plus que les limites de la lutte non-violente sont ouvertement discutées des deux côtés de l'échiquier politique tandis que le clivage continue à se creuser au niveau idéologique. Le jury est d’avis que la résidence à l’Academia Belgica et les rencontres à Rome permettront à la lauréate de donner chair à ses idées littéraires et d’en développer et transposer le potentiel en pièce de théâtre profondément touchante. »
 

© Focuna

© Bohumil Kostohryz 

Diplômée de l’Universidade Catolica Portuguesa à Lisbonne, Christine Muller a suivi des formations d’art dramatique au Théâtre des Quartiers d’Ivry à Paris et au Conservatoire de la Ville de Luxembourg. Récemment, la lauréate, en collaboration avec Aude-Laurence Biver et Laure Roldàn, a fait la mise en scène de La rue des Fleurs n’existe pas au Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg. En tant que comédienne, Christine Muller a joué au sein de différents théâtres dont le Théâtre du Centaure, le Kasemattentheater et le Théâtre Clavel.

Le séjour de Christine Muller à l’Academia Belgica se déroulera du 15 juin au 15 juillet 2021 et permettra à la lauréate de continuer ses recherches autour de la révolte, du militantisme italien et plus précisément autour de Nadia Desdemona Lioce. La recherche historique et la récolte de témoignages contemporains auprès de mouvements revendiquant l’utilisation de la violence lui serviront de base, d’inspiration pour sa pièce de théâtre qui prendra la forme d’un récit semi-fictif.

Pour plus d'informations: http://www.academiabelgica.it/eventi?language=fr