frEsch : Booster culturel pour Esch

frEsch : Booster culturel pour Esch

20 juil. 2021
Auteur: Salomé Jeko

L'asbl frEsch, responsable du Bâtiment IV, de la Konschthal et du Bridderhaus, mais aussi organisatrice des principaux événements culturels d'Esch-sur-Alzette, entend bien valoriser la culture dans la métropole du fer. L'équipe est déjà dans les starting blocks pour participer pleinement à Esch2022, mais surtout pour gérer l'héritage post-année culturelle dans le sud du pays.

« Beaucoup pensaient au départ que frEsch avait été créée pour contrer Esch2022 ou pour valoriser davantage le centre-ville de Esch-sur-Alzette par rapport aux autres communes, mais pas du tout. En fait, nous sommes complémentaires », souligne d'emblée Pim Knaff, échevin à la culture à Esch-sur-Alzette et président de l'asbl. Histoire de mettre fin aux rumeurs de désamour entre les deux entités. Officiellement lancée en mars 2020, l'asbl frEsch a initialement été mise sur pieds dans le but de répondre à l'appel à projet sur les Tiers lieux culturels, lancé par l'Œuvre nationale Grande-Duchesse Charlotte. « Le projet de frEsch consistait à transformer le Bâtiment IV de la friche Esch-Schifflange en un lieu de création artistique et culturelle et d’innovation sociale. Il a été soutenu par l'Œuvre dans le cadre de cet appel à projet. L'asbl a ensuite pris en charge deux autres lieux culturels : la Konschthal ou ancien espace Lavandier situé boulevard du Prince Henri et la résidence d'artistes Bridderhaus, rue Léon Metz. Ces trois endroits sous donc gérés par frEsch, bien que la responsabilité du Bâtiment IV ait été confiée à un facilitateur qui favorise le lien et les échanges entre les utilisateurs du lieu », explique Pim Knaff.

Konschthal

Konschthal © Ville d'Esch

Mélange de l'allemand « Frech » et de l'anglais « Fresh », le nom de l'asbl est un clin d'œil évident à Esch, mais aussi au caractère des Eschois, peu conventionnels et toujours prêts à oser selon les explications de l'échevin : « À Esch, on dit ce qu'on pense », sourit-il.

Valoriser l'offre culturelle en s'inspirant de la transformation urbanistique

Aussi, frEsch entend surtout symboliser le vent nouveau et dynamique qui souffle sur la commune, incarné par le programme Connexions, un plan d'action culturelle lancé par Esch-sur-Alzette pour les années 2017 à 2027. « L'asbl contribue à implémenter notre stratégie culturelle en soutenant, gérant ou accompagnant certains événements, projets et lieux créatifs de la ville, mais également en valorisant l’offre culturelle eschoise au sens large, en partenariat avec tous ses acteurs », poursuit le président.

Francofolies

Francofolies © Ville d'Esch

De fait, frEsch est tout naturellement lié au service culturel communal d'Esch, avec lequel elle partage ses locaux, situés au sein de la Villa Mousset. « Il existe une convention cadre entre la commune et frEsch qui compte en son sein des membres du service culturel et de l'opposition. Mais son statut d'asbl lui permet d'être beaucoup plus réactive et ne pas devoir passer par toutes les étapes bureaucratiques qui sont propres à l'administration communale », note Pim Knaff.

Autre avantage, l'asbl a sa propre équipe bien à elle, parmi laquelle Christian Mosar, ex-directeur artistique d'Esch2022 ayant rempilé pour le même poste au sein de frEsch. « J'ai été le premier à être embauché par l'asbl et mon but est de créer des événements et d'animer les nouveaux bâtiments acquis par la ville », résume-t-il. Le fil rouge de son travail ? La thématique de la transformation. « Esch a subi des trous socio-culturels et post industriels énormes. Aujourd'hui, de vieux quartiers se réveillent et d’autres, nouveaux, émergent : ce grand mouvement urbanistique s'accompagne d'une grande transformation culturelle. Ces nouveaux lieux amènent un nouveau public et donc une nouvelle offre culturelle : rien de tout cela ne peut être prévu ou planifié, mais tout va se faire naturellement... C'est un work in progress, en quelque sorte », poursuit le directeur artistique.

Bridderhaus

Bridderhaus © Ville d'Esch

De nouveaux lieux pour accueillir la culture

frEsch entend donc mettre à disposition des espaces de création à différents acteurs, tout en favorisant les rencontres et les synergies entre ces derniers. La résidence d'artistes Bridderhaus, l'espace d'exposition dédié à l'art contemporain Konschthal et le Bâtiment IV seront les points de rencontre pour de nombreux rendez-vous culturels prévus dans les mois et années à venir.

Si le Bâtiment IV accueillera notamment différents projets dans le cadre d'Esch2022, la programmation de la Konschthal se fera quant à elle en corrélation avec les résidences d’artistes du Bridderhaus. Elle privilégiera aussi les collaborations avec d’autres institutions culturelles d’Esch-sur-Alzette et entrera en résonance avec les sujets d’actualité et leurs répercussions dans le monde de l’art. À l'heure actuelle, la Konschthal fait d'ailleurs déjà parler d'elle à travers les Schaufenster, un cycle d’expositions représentatives de l’esprit de la programmation future, dont la troisième vitrine est actuellement à découvrir sur place.

Après la Konschthal, ce sera au tour du Bridderhaus de se forger une identité spécifique : la résidence d'artistes sera connectée au réseau de résidences internationales mais pourra également accueillir en résidence des artistes de la Kufa ou du théâtre d’Esch par exemple.

Bâtiment 4

Bâtiment 4 © Lex Kleren

Gérer l'héritage d'Esch2022

Au-delà de ces lieux, frEsch s'occupe également de l'organisation des Francofolies et de la Nuit de la culture, proposés chaque année par la ville. L'an prochain, dans le cadre d'Esch2022 capitale européenne de la culture, cinq nuits de la culture sont d'ailleurs prévues : de quoi occuper pleinement le planning de l'asbl. « Nous allons bien sûr être très actifs dans le cadre de cette année culturelle, notamment avec ces cinq rendez-vous organisés dans cinq quartiers différents de la ville et pour lesquels nous invitons vivement la population à participer », insiste Pim Knaff. Si frEsch entend bien évidemment faire parler d'elle durant les festivités, expositions et évènements liés à Esch2022, l'asbl compte surtout perdurer a posteriori.

Son ambition ? Gérer l'héritage de la capitale européenne de la culture. « Nous voyons beaucoup de perspectives pour la suite et sommes déjà prêts à prendre le relais le 22.12.2022, à utiliser cette énergie et à garder cette flamme allumée », assure le président de l’asbl. Forte de ses trois nouveaux lieux culturels en plein essor, auxquels s'ajouteront bientôt encore les futures réaffectations du cinéma Ariston et du bâtiment de Luxcontrol, frEsch a donc toutes les clés en main pour mener à bien ses missions.

Pim Knaff et Christian Mosar

Pim Knaff, Christian Mosar et Georges Mischo © Ville d'Esch

Pour plus d'informations: https://freschasbl.com/