Michèle Frank et René Wiroth: Interaction entre peinture et sculpture

Michèle Frank et René Wiroth: Interaction entre peinture et sculpture

15 avr. 2021
Auteur: Célia Turmes

L’espace H2O à Obercorn, ancien réservoir d’eau transformé en lieu culturel polyvalent, accueille l’exposition Interaction de Michèle Frank et de René Wiroth du 1er au 25 avril. Les œuvres peintes et sculptées des artistes s’inscrivent parfaitement bien dans ce lieu aux traits industriels et contemporains.

Artistes venant d’horizons différents, M. Frank et R. Wiroth se sont rencontrés en 1987 et sont inséparables depuis. Leurs pratiques artistiques, à la fois divergentes et complémentaires, sont réunies dans l’exposition Interaction dans un dialogue poétique entre peinture et sculpture. Michèle Frank a poursuivi des études en Lettres Modernes avant de découvrir la peinture. Autodidacte, elle fait usage de différents matériaux et outils : elle travaille l’encre, la peinture à l’huile et les pastels sur la toile, le Crêpe de Chine et le papier.

Dans Interaction, le visiteur peut découvrir ses peintures à l’huile, variant en formats et en couleurs allant du gris jusqu’au rouge flamboyant. Les œuvres exposées sont marquées par une gestuelle spontanée et assurée ainsi que par un empâtement vif de la matière à coups de couteau, suggérant le mouvement et la force. Cette volonté d’expression se réflète aussi dans les titres des œuvres : « Orages », « Tempêtes » et « Révoltes » témoignent d’un esprit agité et tourmenté. Ainsi, dans « Tempête », des couleurs bleutées et grises appliquées par des touches vives rappellent la mer enragée par des rafales de vents. L’artiste même proclame peindre « Du rêve et du vent !(1)». 

Dans l’œuvre de Michèle Frank, le réel semble effacé, perdu dans un brouillard nébuleux. Emporté dans un univers onirique, le spectateur ne peut que deviner l’inspiration dérivée du monde réel.

© Célia Turmes

À cette peinture expressive de Michèle Frank se joignent les sculptures multiformes de René Wiroth. Le sculpteur a suivi un parcours pluriel dont des cours de peinture monumentale à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et des Arts Visuels à Bruxelles. Très tôt, il se tourne vers des œuvres tridimensionnelles en réalisant entre autres des moulages en plâtre sur corps vivants. Depuis quelques années, l’artiste se focalise sur la sculpture : des silhouettes fragiles et légères en plexi blanc et des figures abstraites et robustes en aluminium et en bronze impressionnent les visiteurs de Interaction.

Tout comme Michèle Frank, Wiroth donne à ses sculptures des titres à caractère révélateur. Les œuvres intitulées « Pensées » ou « Méditation », réalisées en forme abstraite épurée respectivement en figure humaine repliée sur elle-même expriment un désir d’introspection. Des sculptures telles que « Danse » et « Émergence », marquées par la fluidité des formes et la brillance des matériaux employés, évoquent le mouvement dynamique. Traduisant donc à la fois un désir de recueillement et un besoin d’envol, les sculptures de Wiroth reflètent la complexité de l’esprit humain et se rapprochent fortement du travail de Michèle Frank.

Vue sur l'exposition © Célia Turmes 

Le duo d’artistes Michèle Frank et René Wiroth, inséparables depuis plus de 30 ans, font entrer le spectateur dans un monde autre, régi par l’expressivité émotionnelle passant du tourment à la joie de vivre. Marquées par un coloris riche en matière et des surfaces lisses et brillantes, les œuvres de Michèle Frank et René Wiroth créent un dialogue visuel entre le rêve et la réalité.

(1)Site officiel des artistes:  www.frank-wiroth.lu