Back to top
Annexes du Château de Bourglinster
Le 1er mars 2016, la réunion de réflexion sur le secteur de la danse a eu lieu dans les Annexes du Château de Bourglinster. Cette rencontre, qui réunissait 23 personnes du secteur de la danse représentant les artistes, les associations, les institutions et les centres culturels, a été l’occasion d’examiner de près l’état actuel du secteur de la danse, d’identifier ses besoins et de déterminer ses objectifs afin de réfléchir ensemble aux moyens pour les atteindre. Sujets :
  • Quels sont actuellement les grands défis du secteur de la danse au Luxembourg ? 
  • Quelles sont vos attentes à l’égard des Assises culturelles qui se tiendront au cours de l’année 2016 ? Selon vous, quels messages devront ressortir de ces Assises ? Quelles suites devront être réservées aux Assises ? 
Synthèse des discussions :
 
Question 1 : Quels sont actuellement les grands défis du secteur de la danse au Luxembourg ?
 
  • Professionnalisation du secteur : 
    • création d’une troupe de danse préprofessionnelle pour jeunes talents ;
    • création d’emplois avec distinction entre danseur et chorégraphe ;
    • développement des programmes de soutien à la professionnalisation des danseurs et des chorégraphes (mise en réseau avec des professionnels, formation par des professeurs étrangers invités, meilleur accompagnement artistique) ;
    • développement de la formation professionnelle continue ;
    • aménagement de classes ou de sections spécialisées à l’école (aménagements scolaires pour permettre de s’entraîner et de répéter) ;
    • création d’un établissement de formation professionnelle (études supérieures) ;
    • collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ;
    • collaboration avec le ministère de l’Économie ;
    • collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse ;
    • meilleures synergies entre les différents acteurs de la danse. 
 
  • Éducation à la culture : 
    • collaboration avec le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse;
    • sensibilisation des jeunes à la danse et aux métiers techniques et artistiques de la danse ;
    • introduction de la danse dans le programme scolaire ;
    • développement des publics. 
 
  • Promotion de la création artistique : 
    • création d’une agence de diffusion (exemple : Music LX) ;
    • augmentation des moyens financiers ;
    • consolidation des réseaux internationaux ;
    • développement de la diffusion nationale (encourager les centres culturels à programmer plus de productions nationales). 
 
  • Modèle de subvention : 
    • développement du modèle « aide à la création » (financement sur plusieurs années) ;
    • meilleure répartition des subventions ;
    • soutien financier des infrastructures. 
 
  • Situation professionnelle des danseurs : 
    • définition du statut du danseur professionnel, du professeur de danse et de compagnie;
    • accès au régime des indemnités de chômage ;
    • reconnaissance du travail de recherche du chorégraphe dans l’intermittence du spectacle ;
    • système de réorientation en fin de carrière (à l’instar des sportifs) ;
    • coopération avec le ministère du Travail et de l’Emploi[m1]  ;
    • création d’une cellule d’information et d’expertise (centralisation de toutes les informations dans le domaine de la danse, expertise juridique et administrative).
Question 2 : Quelles sont vos attentes à l’égard des Assises culturelles qui se tiendront au cours de l’année 2016 ? Selon vous, quels messages devront ressortir de ces Assises ? Quelles suites devront être réservées aux Assises ?
 
  • État des lieux du secteur pour évaluer les possibilités de développement ;
  • Vision politique pour les années à venir ;
  • Définition concrète des objectifs ;
  • Collaboration régulière avec le ministère de la Culture ;
  • Collaboration entre le ministère de la Culture et les autres ministères ;
  • Publication transparente et complète des rapports et travaux des Assises.