Back to top
Author: stephan.schuster
Auteur
Ministère de la Culture

L'adoption par le Conseil de gouvernement en date du 6 mai 2020 du projet de règlement grand-ducal portant modification du règlement grand-ducal modifié du 18 mars 2020 marque un premier pas vers une levée progressive des restrictions imposées aux infrastructures culturelles face à la lutte contre le COVID-19.

À partir du 11 mai 2020, les infrastructures culturelles suivantes seront de nouveau autorisées à ouvrir leurs portes aux visiteurs individuels, sous réserve du strict respect des conditions sanitaires:

  • les instituts culturels de l'État gérant du patrimoine documentaire au niveau national, à savoir les Archives nationales, la Bibliothèque nationale, le Centre national de littérature et le Centre national de l'audiovisuel;
  • les archives et les bibliothèques;
  • les musées, les centres d'exposition et les lieux d'interprétation.

Depuis leur fermeture au public, les bibliothèques et centres documentaires ont connu un intérêt croissant pour leurs collections numériques et initiatives alternatives lancées dans le cadre du confinement. Cet engouement public témoigne du fait que les institutions jouent un rôle essentiel en termes de lien social, de participation citoyenne, de droit et d'accès gratuit à la culture, à la connaissance et à l'information. Avec la reprise progressive de l'enseignement, et dans l'intérêt de la continuation des activités de recherche, l'accès aux ressources des instituts culturels susmentionnés devient plus pressant que jamais. Dans un premier temps, ces infrastructures recommenceront donc à accueillir un public réduit, dans le strict respect des mesures sanitaires et en mettant en place des mesures de protection pour les visiteurs et le personnel, telles que des réservations et demandes de consultation en ligne, un accès limité et sur réservation aux salles de lecture, une régulation contrôlée de la circulation des visiteurs, la mise à disposition de désinfectant pour les mains, une augmentation des intervalles de nettoyage, etc.

Les musées et lieux d'exposition à leur tour ont également démultiplié leur offre numérique dans le contexte du confinement, ce qui leur a permis de maintenir le contact avec le public, voire même d'attirer de nouvelles audiences. L'intérêt manifeste pour ces initiatives démontre à quel point le patrimoine culturel et l'art sont essentiels au bien-être des individus et des communautés, au même titre que d'autres activités de détente et d'éducation. Aussi, et malgré la qualité des expositions et des projets numériques, rien ne saurait remplacer une visite physique dans un lieu culturel ou une confrontation sur place avec l'art.

Ainsi, en raison du degré élevé de contrôle que les musées peuvent offrir en matière de flux de visiteurs, l'accès à ces institutions sera permis aux visiteurs individuels et aux familles. En vertu des mesures sanitaires destinées à contrer la propagation du COVID-19, toutes activités impliquant un regroupement de personnes (visites guidées, activités pédagogiques, séminaires, etc.) restent interdites. Dans le respect des conditions sanitaires préconisées, l'ouverture des différentes expositions se déroulera dans le cadre de mesures de protection supplémentaires, telles que la limitation du nombre de visiteurs, une circulation contrôlée de ces derniers à l'intérieur des infrastructures, la mise à disposition de désinfectant, etc.

Sur son site web, le ministère de la Culture a mis en place un répertoire des infrastructures culturelles ouvertes au public, qui sera actualisé au fur et à mesure que les différentes infrastructures culturelles reprendront leurs activités:

Répertoire des infrastructures culturelles ouvertes au public