Back to top
Author: stephan.schuster
Auteur
Ministère de la Culture

Dispositif d’aide à la structuration pour compagnies de danse confirmées

En présence de représentants du secteur de la danse, la ministre de la Culture, Sam Tanson, a lancé ce matin au TROIS C-L le nouveau dispositif d’aide à la structuration pour compagnies de danse confirmées, qui a pour objectif de soutenir la professionnalisation du secteur de la danse luxembourgeoise.

En ébullition depuis des années déjà, le secteur de la danse luxembourgeoise ne cesse d’évoluer, et avec lui, les défis en matière de soutien. «Nous comblons aujourd’hui une lacune», a lancé la ministre. «C’est à juste titre que le secteur de la danse réclame depuis un certain temps des aides pérennes, pluriannuelles et reconductibles. Avec ce dispositif, nous voulons doter les compagnies de danse confirmées des moyens leur permettant de s’encadrer de manière professionnelle en matière d’administration, de diffusion et de communication.» Le développement d’une carrière de chorégraphe est directement lié à une augmentation exponentielle des charges administratives qui risquent, à terme, d’étouffer les processus créatifs. Le dispositif d’aide à la structuration vise donc à soulager les créateurs professionnels du côté administratif, tout en facilitant une planification à plus long terme.

L’aide à la structuration prend la forme d’une convention d’une durée de trois ans. Elle est renouvelable à son terme et s’adresse aux compagnies de danse confirmées, constituées sous forme d’association sans but lucratif luxembourgeoises. Le montant du soutien est plafonné à 30.000 euros par an et par compagnie. Dans son projet de budget pour l’année 2020, le ministère de la Culture a réservé une part de budget de 200.000 euros pour les aides à la structuration. Pour bénéficier de cette aide dès 2020, les intéressés soumettront leur dossier jusqu’au 29 février 2020.

Les conditions et critères complets se trouvent sur culture.lu et sur le site internet du ministère de la Culture: https://mc.gouvernement.lu/fr/Domaines/Aide_structuration_compagnies_de_danse.html.

Le Luxembourg au Festival Off d’Avignon

La présence luxembourgeoise sur le Festival Off d’Avignon connaît d’importants développements. En 2020, ce sera une création chorégraphique, ainsi qu’une création théâtrale du Luxembourg qui participeront au Festival OFF d’Avignon avec le soutien financier du ministère de la Culture.
Sam Tanson a donc eu le plaisir d’annoncer d’une part que la lauréate du Lëtzebuerger Danzpräis 2019, Jill Crovisier se produira en 2020 au Théâtre Golovine, un lieu important «d’infusion et de diffusion chorégraphique» à Avignon.
Parallèlement, le Luxembourg pérennisera sa présence à La Caserne dans le cadre de la coopération transfrontalière entre le ministère de la Culture du Luxembourg et la Région Grand Est, dont la première édition en été 2019 fut couronnée de succès. Le jury, mandaté par la Theater Federatioun a retenu Fabio Godinho avec sa pièce Sales Gosses, pour investir les lieux en 2020.
Dès 2021, la danse luxembourgeoise investira un nouveau lieu à Avignon, à savoir le prestigieux centre de développement chorégraphique national Les Hivernales – CDCN d’Avignon. Pour l’édition 2021 du Festival Off d’Avignon, ce sera une compagnie de danse luxembourgeoise qui se produira pendant 10 jours, avec une création long format, aux côtés de six autres troupes internationales.

Lëtzebuerger Danzpräis

Par la même occasion, la ministre a annoncé l’augmentation du Lëtzebuerger Danzpräis, prix de la danse luxembourgeoise, dont la dotation passe de 5.000 euros à 10.000 euros, dès sa prochaine édition en 2021. Parallèlement, la limite d’âge de 35 ans est abolie.

Aerowaves Twenty20 / concours Les lendemains qui dansent

Sam Tanson a félicité les deux chorégraphes Anne-Mareike Hess et Léa Tirabasso pour leur sélection en tant qu’artistes Twenty20, par les partenaires du réseau international Aerowaves. Elles figurent sur une liste renouvelée chaque année, de 20 chorégraphes prometteurs européens, à qui s’offre la possibilité de présenter leurs créations aux membres du réseau, dont l’importante plateforme Spring Forward en avril 2020.

La ministre a finalement applaudi le chorégraphe Giovanni Zazzera, dont la pièce Flowers grow even in the sand vient de remporter le prix du jury au concours Les lendemains qui dansent, organisé par le théâtre La Barcarolle de la Ville et la Communauté d’Agglomération du Pays de Saint-Omer.