Back to top
Author: julie.reuteragenceculturelle.lu
Auteur
Ministère de la Culture

En date du 20 juin 2019, la ministre de la Culture, Sam Tanson, le bourgmestre de la ville d’Esch-sur-Alzette, Georges Mischo, le directeur du Fonds Belval, Luc Dhamen, le directeur général de l’ASBL Capitale européenne de la Culture 2022, Nancy Braun, et le directeur artistique, Christian Mosar, se sont réunis à Belval pour faire le point sur les lieux situés sur la terrasse des hauts-fourneaux, et leur affection au projet Esch2022, Capitale européenne de la Culture. Parties intégrantes du patrimoine industriel de la région, ces lieux accueilleront les bureaux des équipes du projet, mais feront surtout office de scènes artistiques pour diverses performances, expositions et évènements prochainement organisés dans le cadre de ce projet culturel.

Dans sa réunion du 19 juin 2019, le Conseil de gouvernement a décidé de mettre à disposition de l’ASBL Capitale européenne de la Culture 2022 divers lieux et bâtiments se situant sur la terrasse des hauts-fourneaux à Belval, dont notamment:

  • La Möllerei
  • La Massenoire
  • La halle couverte
  • Le plancher des coulées
  • Le Skip
  • La place centrale «Ënnert den Héichiewen»
  • La halle des poches à fonte
  • Socle haut-fourneau C
  • Atelier de production
  • L’espace urbain piéton
  • Kulturcafé
  • Bureaux pour Esch2022

À cette fin, le gouvernement diligentera les procédures législatives autorisant le financement et l’exécution des études et des travaux infrastructurels nécessaires en vue de la préparation des lieux susmentionnés et de leur affectation au projet Esch2022.

«De par sa nature, notre patrimoine est une ressource limitée et irréversible», a précisé Sam Tanson. «L’une des priorités de ce gouvernement en matière culturelle est la protection et la mise en valeur de cette ressource. Je me réjouis donc, que nous ayons pu prendre la décision de tout mettre en œuvre pour conférer une nouvelle affectation à une partie de notre patrimoine industriel. Des témoins de notre histoire industrielle, telles que la Möllerei ou la Massenoire, continueront donc à forger la vie culturelle du pays, non seulement en vue de Esch2022, mais au-delà également.»

Dans son allocution, Luc Dhamen a mis en exergue les enjeux liés aux travaux infrastructurels retenus, dont les délais très serrés. Les interventions prévues aux différents lieux ont été présentées, ainsi que la pertinence des choix et les concepts de construction, de conservation et de valorisation, de durabilité, circularité et pérennité qui seront mis en œuvre, alors que la plupart des projets et investissements continueront à servir utilement après 2022.

Nancy Braun et Christian Mosar ont esquissé les premières pistes d’utilisation des différents espaces qui formeront le quartier général de Esch2022. «Nous avons regretté de ne pas avoir obtenu la halle des soufflantes, mais nous nous réjouissons aujourd’hui des vues extraordinaires et de l’impression générale que dégagent ces lieux», a souligné Nancy Braun. «C’est finalement une alternative très qualitative qui va répondre aux besoins et exigences fixés par un projet de capitale européenne de la culture! Le public pourra profiter de ces lieux d’exception qui appartiennent à notre patrimoine en assistant aux multiples performances artistiques, concerts et autres expositions d’envergure que nous comptons y réaliser.»

En sa qualité de bourgmestre d’Esch-sur-Alzette et de président de l’ASBL Capitale européenne de la Culture 2022, Georges Mischo a insisté sur l’importance symbolique qui revient à l’implantation du quartier général du projet Esch2022 en métropole du sud. «Cette décision adresse un message fort aux habitants du sud, pour lesquels la connexion avec l’industrie sidérurgique reste vivante: désormais, l’on travaille avec de la matière grise, là où on manipulait autrefois la matière rouge.» Le bourgmestre a par ailleurs rappelé le rôle majeur que joue le site du Belval dans le Bidbook de Esch2022. Il a exprimé sa confiance dans le succès du projet qui a désormais atteint sa vitesse de croisière et ne tardera pas d’enflammer toute la région.