Back to top
Author: liz.wolteralac.lu
Auteur
Isabelle Debuchy

© MOB - ART Studio

Trois artistes graffeurs exposent leurs œuvres au cœur de la Ville. Trois approches et deux lieux qui permettent de comprendre l’évolution de cette peinture de rue, art graphique inspiré de la bande dessinée et associé au Hip Hop, qui a gagné ses lettres de noblesse et s’expose aujourd’hui dans les galeries : au Pop-Up Store du 48, Grand Rue et dans la Galerie MOB-ART.

Le Pop-Up Concept Store de la Grand Rue

48, Grand-Rue à Luxembourg Ville, une adresse en vue pour quelques semaines encore. Que s’y passe-t-il ? Deux jeunes artistes coexistent en un seul lieu : un détour s’impose.

Le Pop-Up Concept Store de la Grand Rue qui s'offre au visiteur est d'une nature singulière, car il n'est pas tout à fait à l’image de ceux qui fleurissent actuellement à Luxembourg-ville. Ce qui accroche le regard, ce sont deux artistes.

© Isabelle Debuchy

Christian Pearson ou Sumo - repéré pour sa « patte » originale sur les deux avions de la compagnie aérienne Luxair - expose ici ses toiles et certains accessoires colorés. Au foisonnement de motifs et graffitis, Sumo ajoute ses slogans et mots. Son showroom et studio habituel, la Gallery 1:1, présente un autre artiste dont les toiles sont également accrochées aux cimaises du 48, Grand Rue : Yvlo Stick

Stick œuvre à donner une seconde vie aux matériaux retrouvés sur des lieux de graffitis et les recompose en « combos ». Il compare son style à celui des graffeurs de New-York des années 70-80. L’artiste joue des contrastes et des lettres des matériaux collectés et les métamorphose en œuvres d’art. Des « graffiti-jams » à travers l‘Europe sont sa source d’inspiration et de collectes de matériaux. Il y prend part pour « réinventer » et habiller murs et surfaces de béton dans les villes avec d’autres artistes.

Sumo et Stick : de quoi égayer ces jours de printemps naissant - à découvrir sans tarder.

© Isabelle Debuchy

MOB – ART studio

Dans la galerie d’art contemporain MOB – ART studio, installée à présent boulevard Royal à Luxembourg-ville, le jeune artiste graffeur Pablo Schwickert expose pour la première fois. Son inspiration vient d’icônes du street-art, tel Basquiat et Warhol, mais il puise aussi dans la vie courante et la transpose en graffitis. Plusieurs supports s’offrent à son talent : toiles, toiles libres et cartons renforcés. On retrouve sur ses toiles des motifs de fleurs, de visages : un art spontané, un geste de graffeur passionné et animé, « frais, très nerveux et tendu » aux dires de Luc Schroeder, directeur de la galerie. Le graffiti est un acte aux motivations variées et bigarrées. Pablo Schwickert, qui adhère à ce mouvement, n’hésite pas à mélanger des couleurs aux messages politiques. Il trace ainsi en toutes lettres son avenir d’artiste engagé et devenu incontournable dans le paysage de l’art contemporain luxembourgeois.

© MOB ART - Studio

Jusqu’au 17 avril, les artistes Zeina Moussalli et Daniele Bragoni prendront le relais dans la galerie. Zeina Moussalli est une artiste autodidacte qui peint animaux et portraits. Le sculpteur Daniele Bragoni aime « créer ce qui n’existe pas ». Tout un programme à venir, au MOB – ART studio.

Rendez-vous au 19A, Avenue de la Porte-Neuve, L-2227 Luxembourg.

https://www.facebook.com/popupstoreluxembourg

https://www.mob-artstudio.lu/