Back to top
Author: stephan.schuster

En collaboration avec les Théâtres de la Ville de Luxembourg et la compagnie La Baraka, le Fonds culturel national propose pour la deuxième fois une bourse dans le cadre d’une résidence chorégraphique de création à Annonay, d’une durée de quatre semaines à la Chapelle Sainte-Marie et de deux semaines au Théâtre des Cordeliers d’Annonay.

Le jury, composé de Bernard Baumgarten (TROIS C-L), Karin Kremer (Mierscher Kulturhaus) et Tom Leick-Burns (Théâtres de la Ville de Luxembourg), a décidé de choisir AWA As We Are pour cette résidence. La résidence à Annonay permet à AWA As We Are de se dédier pleinement à la création de leur projet « Shoot the cameraman », de se confronter à un public, d’organiser des captations et des photos, de parler de leur travail au public du territoire de l’agglomération, d’échanger et de participer aux activités de sensibilisation coordonnées par la compagnie La Baraka.

AWA As We Are sur « Shoot the cameraman » : « Une succession d’évènements, parfois cataclysmiques, parfois subtils va amener nos deux cobayes à changer leurs comportements et leur façon de voir les choses. Ces changements traduits dans les rapports qu’ils ont envers la société, mais aussi l’un envers l’autre vont créer une désintégration suivie d’une reconstruction de leurs identités. Les codes qui régissaient autrefois leur vie matrimoniale vont peu à peu s’effiler pour finalement complètement disparaître et laisser place à une seule et unique vision des choses. Ces changements radicaux n’auront d’autre résultat que de pousser nos deux amants dans leurs derniers retranchements, qui pourraient favoriser l’apparition de la « Bête » qui sommeille en eux, comme en chacun de nous. »

Une retransmission vidéo en direct de tous les évènements qui se produisent sur scène permet à AWA As We Are d’offrir « aux spectateurs une double lecture permanente de la représentation en lui donnant la possibilité d’assister à un spectacle se déroulant simultanément sur scène et sur des écrans. Un des buts de la manœuvre est, entre autres, de jouer avec les perspectives du public en changeant la manière dont celui-ci perçoit ce qui se déroule sur scène et sur des écrans qui retransmettent la même action en direct mais sous différents angles. »
 
Distribution Compagnie AWA As We Are :
Concept : Baptiste Hilbert, Catarina Barbosa
Chorégraphe : Baptiste Hilbert
Réalisateur : Pedro Barbosa
Danseurs/Interprètes : Catarina Barbosa, Georges Maikel
Cameramans/Interprètes : Pedro Barbosa, Catherine Dauphin
Créateur lumière : Nicolas Tremblay
Créateur/arrangement musicaux : Guillaume Jullien
Costumière : Charlotte Pareja
Production: AWA As We Are a.s.b.l
Co-productions: Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Fonds culturel national, CAPE - Centre des Arts Pluriels Ettelbruck, Rotondes, CCN de Mulhouse - Opéra National du Rhin, Théâtres du Marché aux Grains.
Soutiens financiers: Fondation Indépendance by BIL, Ministère de la Culture du Luxembourg
Partenaires: Compagnie La Baraka - Abou Lagraa, Centre de création chorégraphique luxembourgeois (TROIS C-L), Cine-Teatro Garrett - Póvoa de Varzim, Pedro Barbosa Film & Video.

L’avant-première du spectacle « Shoot the cameraman » est programmée le samedi 2 novembre 2019 au Théâtre des Cordeliers à Annonay.
La première de cette création est fixée au 27 février 2020 au CAPE – Centre des Arts Pluriels Ettelbruck et la représentation au Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg aura lieu 18 juin 2020.

www.awa-asweare.com