Back to top
Author: stephan.schuster
Auteur
Ministère de la Culture

La ministre de la Culture, Sam Tanson, a participé le mardi 16 avril à Bucarest à la réunion informelle des ministres de la Culture de l’Union européenne.

Le thème central de cette séance de travail était, d’un côté, le développement en général des secteurs culturels et créatifs en Europe et, de l’autre côté, les prochaines étapes de travail en faveur du patrimoine culturel européen dans le contexte, notamment, du Cadre d’action adopté par la Commission européenne en décembre 2018.

Avant d’entamer leurs débats à proprement parler, les ministres ont tenu à exprimer à la France toute leur sympathie et leur solidarité face à l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, patrimoine culturel d’une valeur significative pour toute l’Europe.

Par rapport au premier sujet, les ministres ont souligné que les secteurs culturels et créatifs sont cruciaux en Europe : au-delà de leur valeur intrinsèque et de leur potentiel d’innovation, ils jouent en effet un rôle important dans la majorité des économies européennes, avec des retombées positives et des effets dans un large éventail de contextes. Bon nombre de ministres ont fait référence dans ce contexte à la directive sur les droits d’auteurs, mais ils ont surtout souligné la nécessité que l’importance des secteurs culturels et créatifs soit mieux reflétée dans les possibilités de financement, notamment dans d’autres programmes européens sectoriels qui ne le font encore que de façon trop éparse et mal connue. A ce titre, la ministre de la Culture Sam Tanson a rendu attentif au fait qu’en fonction des pratiques et réalités sur le terrain, il faut veiller particulièrement à renforcer l’accès au financement des petits et des très petits acteurs culturels et créatifs. Elle a souligné par ailleurs que la durabilité des initiatives n’est pas seulement une question de viabilité économique, mais aussi de l’accès à la culture, et cela dès le plus jeune âge.

La séance de l’après-midi étant consacrée au patrimoine, l’objectif des ministres était de trouver les moyens adéquats pour continuer la dynamique dégagée par l’Année européenne du patrimoine culturel 2018 qui a permis de mobiliser un large public et qui a suscité un engagement fort en faveur du patrimoine dans tous les États membres de l'UE. Les ministres étant invités à faire état des priorités nationales en matière patrimoniale, Sam Tanson a mis en exergue la nécessité de continuer les efforts de sensibilisation au patrimoine dégagés pendant l’Année européenne et a aussi donné un bref aperçu des travaux en cours au Luxembourg, en particulier dans le contexte de l’avant-projet de loi sur le patrimoine culturel ou encore de la stratégie de numérisation du patrimoine culturel.

En guise de conclusion, les ministres de la Culture ont marqué leur appui à une déclaration de la présidence roumaine du Conseil de l’UE qui reprend des messages importants dégagés dans le contexte des sujets de discussion.

Plus d'informations sur le site internet de la présidence roumaine du Conseil de l'Union européenne : https://www.romania2019.eu/2019/04/15/reunion-informelle-des-ministres-de-la-culture-a-bucarest/