Back to top
Author: stephan.schuster
Auteur
Bruno Baltzer - Leonora Bisagno

Monumento (s)fatto
VILLA ROMANA
FLORENCE - FIRENZE (IT)
commissaires | curatori
Alessandro Gallicchio - Pierre Sintès
04.10 - 01.11.2019

“Si seulement c’était pour toujours, je le croirais vraiment”
par Alessandro Gallicchio
extrait traduit du texte en italien

Bruno Baltzer/Leonora Bisagno analysent les représentations du sujet politique à l’ère globale. Sensibles à la dimension médiatique de l’image photographique, ils utilisent - entre autres pratiques - des stratégies protocolaires fondées sur l’extraction, la manipulation et la ré-investiture de l’iconographie du pouvoir afin d’affronter les problématiques liées au concept d’histoire.
Pendant leur résidence à la Villa Romana, Baltzer/Bisagno ont décidé de mener une recherche spécifique autour des techniques d’extraction du marbre de Carrare, en évoquant « la fabrique du monument » dans un territoire marqué, d’un côté, par des questionnements socio-économiques et environnementaux en lien avec les carrières et, de l’autre, par la culture anarchiste. Sur les côtes de la Méditerranée, les Alpes Apuanes sont la source matérielle d’une pierre célèbre dans le monde entier. Toutefois le processus inexorable d’érosion, dû à la marchandisation globale du marbre, les a lentement transformées en espace mutilé, usurpé et contesté. La montagne, dans son acception symbolique la plus noble, représente une forteresse de lutte au nom de la liberté, de l’égalité, un bien public séculièrement reconnu et partagé, au pied de laquelle, à Carrare, l’antifascisme et les luttes anarcho-syndicalistes des travailleurs ont fait histoire. La recherche sur le monument a ainsi motivé Baltzer/Bisagno dans ce territoire, non pas pour le caractère abouti de la sculpture, mais pour le processus créatif et la genèse minérale de son existence. Dans le but de saisir la limite invisible de ces processus, à la façon des « cavatori », les deux artistes ont obstinément recherché les tensions qui se cachent derrière les représentations symboliques de l’espace urbain contemporain, mettant en oeuvre une enquête fondée sur le dialogue et la rencontre fortuite. Les thèmes de la concession de la montagne à des privés et de son irresponsable exploitation ont émergé comme expressions originaires des orientations socio-politiques actuelles auxquelles s’opposent avec vigueur l’idéalisme et la force de la résistance anarchiste.

plus